Le principal pour ce soir

Vera Kutafina

Hier soir Donald Trump a commenté les résultats de la conversation de 40 minutes avec Monsieur Lavrov, «Nous avons eu une très-très bonne réunion. On a parlé de la Syrie et je pense qu’avec la Syrie tous va être très bien. Il faut arrêter les meurtres terribles en Syrie. Je pense que nous avons fait des progrès. Se passent des choses qui sont vraiment, vraiment, vraiment positives. Nous allons arrêter des meurtres et la perte des gens». La réunion avec Lavrov a été patronnée par Kissinger. Trump a également exprimé son attachement aux accords de Minsk.
Il y a un fait intéressant. À la question des journalistes «Est-ce que Lavrov a apporté pour Trump un message spécial de Poutine», l’attaché de presse du président, Dmitry Peskov a répondu, «Bien sûr». Les cartes ont été complètement confondues grâce à l’adjoint du leader russe Yuri Ushakov, en disant qu’il n’y avait pas de message spécial.
Le 16 mai, la réunion d’Erdogan et Trump aura lieu. Il y a une proposition d’activer la coopération dans le domaine de renseignement. Ils se sont acoordés cette réunion, le 18 avril au cours d’une conversation personnelle au téléphone.
La démission d’hier du directeur de l’information du Bureau Fédéral d’Enquêtes est causée par l’activité des Komis dans la recherche d’une «trace russe». Qui remplacera le chef du département? Il y a plusieurs variantes. Trump peut nommer l’ancien maire de New York Rudolf Dzhuliani, le gouverneur du New Jersey Kris Kristi ou l’ancien chef de la police de New York Rey Kelli. C’est une question de temps.

В КАТЕГОРИИ
NOUVELLES EN FRANÇAISВСЯ ЛЕНТА НОВОСТЕЙ

КОММЕНТИРОВАТЬ

*

*

ПРОИЗВОЛЬНО